• Opel, 150 ans d'histoire industrielle

     

    Opel, 150 ans d'Histoire.

    Opel, 150 ans d'histoire industrielle

    La fondation de la marque Opel.

    L'histoire d'Opel débuta en 1862, grâce à la clairvoyance d'un jeune Allemand de 25 ans, Adam Opel. C'est la production de machine à coudre qui fut la base du développement de la compagnie. Adam Opel découvrit cette invention révolutionnaire (que l'on doit au confectionneur Français Barthélémy Thimonnier), lors d'un voyage à Paris en 1858. Il débuta la production de ses premières machines, dans un hangar de sa ville natale de Rüsselsheim. Très vite, l'affaire devint profitable et Opel installa ses 25 ouvriers dans un atelier de fabrication de 1 500 m², près de la gare de la ville.

     

    Le développement de la fabrication.

    En 1873, Wilhelm Opel, frère d'Adam, ouvrit une succursale commerciale à Francfort. En quelques années, la France, mais aussi les États-Unis, la Russie ou l'Inde devinrent des clients importants. La production augmenta, grâce à une mécanisation de la fabrication et à un effectif de 250 employés. En 1886, Opel diversifia son catalogue en proposant sa première bicyclette. En 1895, Adam Opel décéda ; la continuité fut assurée par son épouse Sophie et ses deux frères, Wilhelm et Carl. Le secteur des machines à coudre devint de plus en plus concurrentiel. En 1899, Opel acheta la licence et l'usine de fabrication d'automobiles de Friedrich Lutzman, puis fonda à Rüsselsheim l'Opel Patent Motor Car, System Lutzman.

     

    L'industrialisation automobile.

    En 1911, la fabrication de machine à coudre cessa définitivement, pour laisser place à la fabrication de motocyclettes et d'automobiles. En 1914, lorsque la Première Guerre Mondiale éclata, Opel était le premier producteur du pays avec une fabrication annuelle de plus de 3 300 véhicules. Dans les années qui suivirent, le site s'industrialisa : les châssis en acier remplacèrent ceux en bois, des presses hydrauliques et des ateliers de peintures furent créés. En 1928, Opel avec 38 % de part du marché allemand, était devenu le numéro 1 incontestable. Lors de la crise de 1929, la famille décida de vendre la société à General Motors.

     

    De la Seconde Guerre Mondiale à nos jours.

    A la veille de la Seconde Guerre Mondiale, Opel était l'un des leaders européens. On recensait 25 000 employés et un catalogue important et diversifié. Durant la guerre, Opel produisit des véhicules et des avions militaires, avant la destruction totale de l'usine par les bombardements des forces alliés. Opel relança sa production dès 1946 ; l'ouverture de nouvelles usines se poursuivit, comme à Kaiserlautern (1966), à Saragosse (Espagne-1982), ou à Eisenach (1991). En 2009, General Motors qui était en faillite, décidait de vendre Opel au groupe canadien Magma, avant de revenir sur sa décision.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :